fbpx

Yobalou Cop 28 : Mariama Bâ, Entrepreneure Ecologique

Ibra Ndiaye Non classé décembre 18, 2023

« Mariama Bâ de Mbadiane : Success Story d’une jeune femme qui goûte à l’entrepreneuriat »

Nichée à plus de 200 kilomètres de l’effervescence de Dakar, dans le nord-ouest du Sénégal, se trouve Mbadiane, une communauté rurale dans le département de Kébémer – région de Louga où les traditions et l’innovation se côtoient. C’est dans ce cadre que l’histoire inspirante de Mariama Ba prend forme, une histoire qui illustre la puissance de la résilience et de l’entreprenariat en milieu rural.

Transformation personnelle et professionnelle

Mariama Ba, 28 ans, est le symbole vivant de la résilience et de la détermination. Mariée et mère de deux enfants, elle vit dans une maison aux murs à moitié construits, témoins silencieux de rêves en suspens. Avant l’arrivée du projet RFA – Renforcement de l’Accès aux Foyers Améliorés, la vie de Mariama Ba était celle de nombreuses femmes de son village, une routine de labeur et de modestes ambitions, confinées aux limites de Mbadiane. Elle menait une existence modeste, rythmée par des tâches quotidiennes et un emploi précaire au poste de santé local. Toutefois, son destin a pris une tournure inattendue lorsque le projet RFA est arrivé à Mbadiane.

Le projet RFA, dédié à l’amélioration des conditions de vie à travers l’accès à des foyers de cuisson plus efficaces et moins nocifs, a vu en Mariama une étincelle rare. Elle a été choisie parmi de nombreux candidats pour devenir une Last Mile’s Entrepreneur – LME, une initiative visant à encourager l’entrepreneuriat local des femmes et des jeunes à travers la promotion et la distribution de ces foyers améliorés – FAs. Avec une audace qui a surpris beaucoup, Mariama a embrassé ce rôle. Elle est rapidement devenue la seule LME dans les 46 villages de la communauté rurale de Mbadiane. En tant que LME, elle a commencé à vendre ces foyers, devenant un symbole de changement dans sa communauté. Ses succès en tant qu’entrepreneure ont non seulement amélioré sa condition de vie mais ont également apporté un confort et une santé améliorés à ses voisins, grâce à des foyers moins polluants et plus efficaces. Les FAs ont non seulement allégé la corvée quotidienne de collecte de bois pour ces femmes mais ont aussi apporté un soulagement à Mariama elle-même, qui souffre d’asthme exacerbé par la fumée des anciens foyers.

De l’aspiration à la réalisation

Les ventes des FAs ont été florissantes. Grâce à ses gains, Mariama a pu achever la construction de sa chambre, un rêve longtemps différé. Mais au-delà de cet accomplissement matériel, c’est une transformation intérieure qui s’est opérée. De la jeune femme réservée et timide, elle s’est épanouie en une entrepreneure confiante et dynamique, brisant les stéréotypes dans une société traditionnellement dominée par les hommes. Son succès n’a pas été sans défis. Mariama a dû faire face à l’indifférence de la mairie et aux défis culturels propres à toute communauté. Toutefois, avec le soutien inébranlable de son conjoint, témoin de masculinité positive, qui l’a soutenue dans ses moments de doute et l’a aidée financièrement lors de ses déplacements, Mariama a persévéré.

Aujourd’hui, Mariama aspire à plus. Elle rêve d’étendre son entreprise, de devenir un point de référence (être grossiste et avoir un point de vente fixe) pour les FAs et de diversifier ses activités. Son histoire est un message d’espoir, un appel à reconnaître et à valoriser le potentiel immense de l’entrepreneuriat rural. La vision, le courage et le parcours de Mariama Ba sont un vibrant témoignage de la puissance de l’esprit entrepreneurial, illuminant le chemin pour d’autres femmes et jeunes de son village et au-delà.

Une Inspiration au-delà de l’entrepreneuriat

Le succès de Mariama Ba grâce à son dynamise et son engagement est une source d’inspiration et un appel à l’action. Il met en lumière l’importance cruciale d’accompagner les dynamiques de développement et de créer des environnements propices à l’épanouissement des entrepreneurs ruraux, en particulier les jeunes et les femmes. Ces entrepreneurs sont essentiels pour apporter des solutions adaptées à leurs communautés et pour stimuler le développement local. Cette histoire n’est pas seulement le récit d’une femme exceptionnelle de Mbadiane, mais aussi un message universel : en soutenant l’entrepreneuriat en milieu rural, nous pouvons engendrer un changement significatif, revitaliser des communautés et construire un avenir plus durable et inclusif.

L’histoire de Mariama Ba est une invitation à tous – gouvernements, organisations, communautés et individus – à reconnaître et à investir dans le potentiel de l’entrepreneuriat rural, pour transformer des vies et des sociétés entières.

Toute ceci pour dire Entreprendre oui mais en respectant l’écologie !

L’histoire de Mariama Ba, mise en lumière pendant la Cop 28 dans notre campagne « Yobbalou COP28 : plaidoyer pour la promotion de l’entrepreneuriat écologique des jeunes, des femmes et personnes vulnérables à travers la filière des foyers améliorés », souligne l’impact positif du projet RFA sur les individus et les communautés. Elle incarne l’esprit du projet – transformer les vies grâce à l’entrepreneuriat. Mariama est une preuve vivante que, dans le cadre de projets structurés comme le RFA, les rêves peuvent se concrétiser, changeant non seulement la vie des entrepreneurs eux-mêmes mais aussi celle de leur communauté.

Lorsque les conditions sont réunies : soutien institutionnel, investissement privé, accompagnement technique et une forte volonté locale, l’entrepreneuriat en milieu rural peut prospérer et transformer des vies. Mariama Ba incarne l’espoir qu’avec l’engagement et le soutien adéquat, d’autres pourront suivre ses traces, transformant ainsi non seulement leurs propres vies, mais aussi celles de leurs communautés.

C’est donc un appel à l’action pour tous les acteurs concernés : investir dans l’entreprenariat rural, c’est investir dans un avenir plus prospère et équitable. Les histoires comme celle de Mariama à Mbadiane ne devraient pas être l’exception, mais la norme vers laquelle nous nous efforçons tous. En soutenant ces entrepreneurs, nous pouvons aider à forger un monde où l’innovation, la résilience et l’ambition sont non seulement célébrées, mais aussi pleinement soutenues pour le bien de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *