FASS ÉMERGEMENT

FASS ÉMERGEMENT

Note de présentation synthétique du projet Fass Émergent.

  1. Contexte et justification

Dans le cadre de l’opérationnalisation du dividende démographique au niveau la commune de Gueule Tapée Fass Colobane, le projet Fass Émergent fut lancé en février 2018 par le Directeur régional de UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, M. Mabingue Ngom, et le Maire de la commune de Gueule Tapée – Fass – Colobane, M. Ousmane Ndoye. La commune de Gueule Tapée-Fass–Colobane a été choisie comme zone pilote en raison de la forte concentration humaine où sévissent la pauvreté et le chômage.

Ce projet résulte, des engagements pris au plus haut niveau par les Chefs d’États Africains lors du sommet de l’Union Africaine sur le dividende démographique en 2016. Il s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre des ODD, de l’agenda 2063, l’Afrique que nous voulons, et des orientations stratégiques du document de politique économique et social du Sénégal, le Plan Sénégal Émergent. L’objectif général du projet est d’améliorer le capital humain, les opportunités économiques et la gouvernance locale pour tirer profit du dividende démographique de la commune GTFC. Il s’articule autour des quatre composantes ci-dessous :

  • La santé sexuelle et de la reproduction, maternelle, néonatale, infantile et des adolescents, y compris la planification familiale ;
  • L’éducation et la formation professionnelle, notamment des jeunes, adolescent-e-s ;
  • La création d’emplois et l’autonomisation économique des femmes et des filles ;
  • La bonne gouvernance et la participation populaire à la gestion des affaires de la cité.

Ainsi dans un souci d’une meilleure opérationnalisation des activités et l’atteinte des résultats escomptés, une composante d’assistance territoriale est intégrée au projet.  Elle résulte de l’accord tripartite consenti entre la Commune GTFC, UNFPA et Enda ECOPOP. Cette dernière est mobilisée au titre de Volontaire d’Appui au Développement Territorial (VADT) et mise à la disposition de la commune pour l’appuyer dans la mise en œuvre de ses activités.

Dans ce présent document, il est question d’établir dans un premier temps, le bilan des activités conduites par le VADT durant le mois de juillet 2020 dans le cadre du projet FassE. Dans la seconde partie, nous aborderons les perspectives, déceler quelques difficultés rencontrées dans la mise en œuvre et finir par des recommandations.

  1. Objectif général et composantes.

3.1. Objectif général

L’opérationnalisation du DD dans la Commune de Fass, tout en s’inscrivant dans la dynamique des orientations globales envisagées par le gouvernement du Sénégal, vise à améliorer le capital humain, les opportunités économiques et la gouvernance locale pour accélérer la transition démographique et tirer profit du dividende démographique.

3.2. Composantes, produits et stratégies d’interventions du projet

Le Projet d’opérationnalisation de la capture du DD dans la Commune de Gueule Tapée-Fass Colobane couvre les domaines stratégiques prioritaires suivants qui reposent pour l’essentiel sur les quatre piliers de la feuille de route de l’Union Africaine sur le dividende démographique.

3.2.1. Composante 1 : la santé sexuelle et de la reproduction, maternelle, néonatale, infantile et des adolescents, y compris la planification familiale ; les violences basées sur le genre ;

Produit 1 : Les capacités des structures sanitaires et de prise en charge des violences basées sur le genre (VBG) à fournir des services intégrés de qualité de santé maternelle, planification familiale, nutrition, santé sexuelle aux femmes, VBG aux jeunes/adolescent-e-s, femmes, sont accrues.
Stratégies d’intervention :

  • Développement des infrastructures adaptées à l’offre de services SRMNIA ;
  • Développement des ressources humaines de qualité ;
  • Amélioration des systèmes de distribution et d’utilisation des produits de santé ;
  • Renforcement de la santé des adolescent(e) s ;
  • Amélioration de l’équité et la demande de services SRMNIA
  • Soutenir la mise en place d’un cadre multisectoriel de prévention et de prise en charge des VBG et des MGF au niveau de la commune

Produit 2 : Les capacités locales à créer la demande de services de santé sexuelle et reproductive, notamment de PF pour les femmes, jeunes/adolescent-e-s, en particulier les plus vulnérables, sont accrues.

Stratégies d’intervention :

  • Renforcement de la communication pour le changement social et comportemental autour de la santé de la reproduction ;
  • Promotion de comportements responsables par le renforcement de l’éducation sanitaire des adolescent(e)s/ jeunes particulièrement ceux en situation de vulnérabilité pour une vie saine et sécurisée ;
  • Renforcement de l’éducation à la santé de la reproduction et la prévention des
  • IST/VIH/Sida ;
  • Sensibilisation et plaidoyer auprès des communautés contre les pratiques culturelles et traditionnelles néfastes y compris les mutilations génitales féminines.

3.2.2. Composante 2 : l’éducation et la formation professionnelle, notamment des jeunes, adolescent-e-s ;

Produit 3 : Les capacités des structures d’éducation et de formation professionnelle à offrir un enseignement de qualité aux jeunes/adolescent-es, sont accrues.

Stratégies d’intervention :

  • Renforcement des capacités des enseignants à travers des séances de recyclage/stage périodiques ;
  • Renforcement des capacités techniques et pédagogiques des formateurs des établissements de formation professionnelle et technique
  • Relèvement du niveau des plateaux techniques des établissements scolaires et de formation professionnelle ;
  • Mise en place de centres socio-éducatifs communautaires en faveur des jeunes et d’une cellule interne d’assurance qualité
  • Maintenance et Réhabilitation des infrastructures scolaires et coraniques dans la commune de Fass-Colobane-Gueule Tapée ;
  • Mise à niveau des infrastructures de formation professionnelle dans la commune de Fass-Gueule Tapée-Colobane
  • Amélioration de la disponibilité du personnel de santé et de l’environnement physique et matériel des infrastructures sanitaires des établissements scolaires en tenant compte de la sensibilité genre.

Produit 4 : L’accès à l’éducation et à la formation professionnelle est amélioré

Stratégies d’intervention :

  • Campagne de sensibilisation et de communication à l’endroit des parents pour la scolarisation et le maintien des filles à l’école ;
  • Subvention ou octroi de bourses et d’aides scolaires aux enfants en situation de pauvreté extrême ;
  • Promotion de l’éducation à la SRAJ et l’approche genre dans les écoles ;
  • Amélioration du système de déclaration des naissances afin que chaque enfant dispose de pièces d’état civil utile pour son cursus scolaire ;
  • Accroissement de l’offre de formation professionnelle de courte durée et accessibles aux jeunes défavorisés ;
  • Mise en place d’incubateurs en pratiques entrepreneuriales et start-up

3.2.3. Composante 3 : la création d’emplois décents et l’autonomisation économique des femmes et des filles ;

Produit 4: les opportunités de création d’emplois décents au profit des jeunes et des femmes sont améliorées

Stratégies d’intervention :

  • Renforcement de l’employabilité des jeunes (montage et gestion de projet, développement personnel et leadership, développement de l’esprit d’entreprises, création et gestion d’entreprises durables) ;
  • Développement de formations qualifiantes de courte durée à l’endroit des jeunes défavorisés dans des secteurs pointus qui favorisent la création de Pme et Pmi ;
  • Développement de parrainage entre la commune et les entreprises privées pour favoriser l’accès des jeunes diplômés à des stages ;
  • Mise en œuvre des programmes de formation en chaines de valeur à l’endroit des femmes et des jeunes dans les secteurs économiques traditionnels mettant en valeur le potentiel local ;
  • Renforcement des capacités des organisations locales, particulièrement des organisations de femmes dans des domaines comme la gestion d’une MPE, l’éducation financière, la microfinance, la gestion des microcrédits, AGR ;
  • Renforcement de la productivité des femmes et des jeunes par des formations dans des secteurs porteurs de croissance (métiers verts, entreprenariat numérique, gaz, pétrole etc..) ;
  • Mise en place d’un mécanisme financier et technique (information, communication, sensibilisation, accompagnement, orientation, conseil, etc.) pour accompagner les porteurs de projets viables (partenariat avec FONGIP, FONSIS, BNDE, ANPEJ etc.) ;
  • Appui à la formalisation des organisations féminines (GPF, OF, GIE, etc..) ;
  • Mise en place d’un système d’informations de qualité sur l’emploi, les possibilités de carrière, les compétences nécessaires dans le milieu professionnel et sur les différents parcours éducatifs et leurs débouchés.

3.2.4. Composante 4 : la bonne gouvernance et la participation populaire à la gestion des affaires de la cité.

Produit 5 : Les capacités des institutions centrales, locales et déconcentrées (mairie, santé, éducation, hygiène & assainissement, données statistiques et du mouvement associatif) à exercer une gouvernance de qualité, y compris un contrôle citoyen basé sur les évidences sont accrus

Stratégies d’intervention :

  • Renforcement de la transparence et de la participation citoyenne (leaders communautaires et religieux, les OSC, les réseaux de femmes et de jeunes) dans la gestion de la commune ;
  • Renforcement des capacités des responsables locaux en GAR, en mobilisation, gestion des ressources locales, en budgétisation sensible au genre, et passation des marchés publics etc. ;
  • Renforcement et garantie des moyens de financement adéquats de la commune;
  • Renforcement de la collecte des données statistiques au niveau de la commune;
  • Renforcement des systèmes communautaires pour l’enregistrement des faits d’état civil.
  • Durée du projet, modalités de mise en œuvre et partenariats.
    La durée de mise en œuvre du projet s’étalera dans les limites du 8éme programme 2019-2023 de coopération entre l’UNFPA et le Sénégal. Par essence, un projet d’opérationnalisation de la capture du DD est un projet multi sectoriel. Pour maximiser l’impact du projet, une mise en œuvre à travers une approche holistique, participative et inclusive sera privilégiée. De façon plus large, des partenariats et des alliances seront noués avec l’ensemble des parties susceptibles d’apporter des contributions à l’atteinte des objectifs du projet : les agences de coopération bilatérale et multilatérale, les autres agences du SNU, les privés, les ministères clefs impliqués dans la capture du DD et leurs agences décentralisées, les structures de la société civile, les instituts statistiques et de recherches, les organisations communautaires de base de la commune de Fass-Gueule Tapée-Colobane etc.

La mise en œuvre du projet devrait obéir aux principes directeurs suivants :

  • La participation avec l’implication de toutes les parties prenantes ;
  • Le développement d’une approche multisectorielle ;
  • L’approche territoriale pour rendre plus efficace la gestion des infrastructures construites ou réhabilitées, le suivi et la supervision de tous les volets du projet;
  • La gestion axée sur les résultats ;
  • La communication et la capitalisation des bonnes pratiques ;
  • La protection de l’environnement et l’adaptation au changement climatique ;
  • L’équité et l’égalité de genre.
  1. Suivi-évaluation

Le succès de l’opérationnalisation du projet FassE repose en partie sur l’efficacité de son système de suivi et d’évaluation. C’est grâce à ce système que le Comité de Pilotage pourra mesurer de manière objective les résultats atteints et les contraintes, afin de formuler les ajustements nécessaires pour améliorer la pertinence des actions développées, leur efficacité, leur efficience, leur pérennité et leurs impacts sur les conditions de vie des populations de la commune de Fass-Colobane-Gueule tapée.

Un plan de suivi-évaluation déterminant les objectifs stratégiques, les modalités et procédures sera élaboré avec les partenaires à travers une approche participative. Toutefois, les mécanismes de S&E du projet seront articulés autour d’un dispositif de coordination qui permet à toutes les parties prenantes de communiquer et de tirer de bons enseignements sur la mise en œuvre et les résultats du projet.

Les activités de Suivi-Évaluation s’articuleront autour:

  • Des visites de terrain et des réunions périodiques des instances de coordination seront organisées pour le suivi de la mise en œuvre des interventions ;
  • Des rapports trimestriels et annuels sur la mise en œuvre du projet de FassE et sur les progrès réalisés seront soumis par les partenaires d’exécution ;
  • D’une évaluation à mi-parcours et finale du programme qui sera réalisée pour mesurer le degré d’atteinte des résultats prévus, tirer les enseignements et guider la réplication du projet ;
  • D’une tenue régulière de la matrice de suivi
  1. Dispositif de Coordination

L’atteinte des objectifs du projet d’opérationnalisation de la capture du Dividende Démographique dans la commune de Fass-Gueule Tapée-Colobane nécessite une bonne organisation et une coordination effective et efficiente des interventions. Le cadre de coordination a pour objectif de créer une synergie d’actions entre les différents acteurs en veillant à ce que les rôles et responsabilités soient bien identifiés.

Le dispositif de coordination sera constitué de deux organes, dont:

Le Comité technique: constitué essentiellement des acteurs opérationnels, chargé de mettre en œuvre les objectifs nécessaires à la bonne réalisation du projet et surtout de faire des propositions pour le fonctionnement futur. Ce comité propose au comité de pilotage tous les ajustements et orientations nécessaires à la réalisation des résultats du projet FassE sur la base des rapports de progrès analytique. Il se réunira de façon régulière pour assurer les différents aspects de suivi de la mise en œuvre.

Le Comité de Pilotage : il est constitué de personnalités avec pouvoirs de décision. Le comité de pilotage est chargé de valider les choix stratégiques du projet; de veiller au bon fonctionnement du projet; de faire améliorer le suivi de la mise en œuvre du projet.

  1. Stratégie de communication

La stratégie de communication d’un tel projet, sera articulée autour d’actions de communication institutionnelle, et d’autres axées sur des activités de plaidoyer, de communication pour le changement social et comportemental, de marketing social, et de mobilisation communautaire. Cette stratégie sera établie en prenant en compte les cibles primaires et d’influence.

Les objectifs spécifiques de la communication seront de:

  • Promouvoir le projet et assurer la sensibilisation du public pour encourager l’appropriation et accroître l’adhésion et la participation;
  • Créer et maintenir une image positive des partenaires impliqués tout au long de la durée du projet (branding, marketing et relations publiques);
  • Créer, organiser, appuyer les initiatives pour améliorer la visibilité et l’appropriation du projet;
  • Documenter et diffuser les bonnes pratiques, les résultats atteints et les leçons apprises du projet.
  • Rappel des objectifs du VADT.

Dans la cadre de l’accord tripartie consenti entre la commune de Gueule Tapée Fass Colobane, FNUAP et ENDA ECOPOP, une composante d’assistance territoriale est intégrée au projet. En tant que Volontaire d’Appui au Développement Territorial (VADT), l’objectif général de ce dernier est d’apporter un appui technique à la conception, la planification, l’exécution des activités du projet ainsi qu’à la communication et mobilisation des partenaires locales autour du projet FassE.

De manière plus spécifique :

  • Appuyer le suivi de l’exécution physique de la mise en œuvre du projet FassE
  • Rendre compte régulièrement des progrès et identifier les contraintes et les insuffisances à l’exécution des interventions du projet FassE et proposer des actions correctives pertinentes.
  • Apporter un appui technique à la mise en place et au fonctionnement du guichet unique ainsi qu’à la plate-forme informatisée de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre du projet FassE
  • Renforcer au niveau local, la visibilité, la communication et l’appropriation du projet FassE
  • Assurer le renforcement de capacités des agents de la commune dans le domaine de la gouvernance territorial et dans d’autres domaines jugés pertinents par la commune et relevant des compétences du volontaire
  • Appuyer la finalisation et la mise en œuvre du plan de renforcement des capacités de la commune sur la base des résultats de la micro-évaluation
  • Appuyer l’élaboration des documents techniques sur la mise en œuvre du projet FassE (rapports trimestriel et annuel, rapport d’activités des IP, PV des réunions de coordination des comités technique et de pilotage, TDR pour l’organisation du forum des partenaires au mois d’avril 2020, etc.)
  • Capitaliser la démarche et les interventions des partenaires du projet FassE et partager les enseignements tirés de ce processus.
  • Analyser l’outil de planification (PDC) pour en sortir un plan d’action prioritaire qui prend surtout en charge les attentes du projet FassE
  • Accomplir toutes autres taches jugées utiles en lien avec le projet et les compétences du volontaire en particulier dans le domaine de la gouvernance territoriale.