fbpx

Atelier de formation des autorités administratives

pndl ecopop formationsenegal

[fusion_builder_container hundred_percent= »yes » overflow= »visible »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ background_position= »left top » background_color= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » spacing= »yes » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » padding= » » margin_top= »0px » margin_bottom= »0px » class= » » id= » » animation_type= » » animation_speed= »0.3″ animation_direction= »left » hide_on_mobile= »no » center_content= »no » min_height= »none »][fusion_imageframe lightbox= »no » gallery_id= » » lightbox_image= »http://localhost/enda/wp-content/uploads/2016/06/slide-new.png » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] [/fusion_imageframe][fusion_text]Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du Projet de promotion de la participation à  la planification, à  la budgétisation et à  la gestion des affaires locales (BPS).
S’adressant aux participants, Ousseynou Touré a dit que l’efficacité du budget participatif se lit dans le souci de rendre les dépenses des collectivités locales plus transparentes, mais aussi la volonté de stimuler la participation des citoyens à  la prise de décisions relatives aux ressources publiques.
D’ici à  la fin du projet, prévue en décembre 2017, toutes les autorités administratives sous le ressort des collectivités locales ayant adopté le budget participatif, verront leurs capacités renforcées sur les principes et modalités de sa mise en œuvre.
L’heure de la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation et de la mise en pratique du principe de la participation, le Sénégal présente au sein de nombreuses communes, une manifestation de plus en plus grande d’une approche de démocratie participative.
Pour l’administrateur du projet, Bachir Kanouté, coordonnateur de Enda Ecopop, les budgets participatifs ont un fort contenu social et politique. Il explique que les acteurs sont valorisés et les politiques publiques réorientées en faveur des pauvres.[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *