Projet de croissance renforcée Vente de foyers améliorés dans les régions de Louga, Kédougou, Matam, Thiès et Tambacounda

Projet de croissance renforcée Vente de foyers améliorés dans les régions de Louga, Kédougou, Matam, Thiès et Tambacounda

CONTEXTE 

Le Projet de croissance renforcée Vente de foyers améliorés est une initiative de EnDev / GIZ et les Fonds Verts pour le Climat, à travers son éventail d’activités, modifie le comportement des ménages ruraux, semi urbains et urbains pour les amener vers une intégration de l’ISC (Information, Sensibilisation et Communication) dans leurs pratiques culinaires quotidiennes.  L’ONG Enda ECOPOP est désignée comme entité chargée de la mise en œuvre du projet. Elle contribuera aux objectifs et aux résultats globaux de la composante 2 (Sénégal) du  programme, comme  stipulé  dans  la  proposition  de financement 103.

OBJECTIF 

Le projet cherche à soutenir la  croissance de la vente de foyers améliorés dans les régions de Thiès, Louga, Tambacounda, Kédougou et Matam afin d’accélérer la transformation du marché actuel des foyers améliorés et de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet  de  serre  (GES)  pour  l’adaptation  au  changement  climatique  et  son  atténuation.

Plus précisément, entre 2020 et 2024, il s’agira de :

  • Renforcer le réseau de distribution de foyers améliorés par l’intermédiaire du Last Mile Entrepreneur (LME) et des groupes de femmes dans les régions 05.
  • Soutenir la vente de poêles améliorés pour équilibrer à terme le niveau de distribution dans les zones rurales et urbaines des trois régions.
  • Faire  connaître  les  foyers  améliorés  par  des  activités  de  sensibilisation (démonstrations  de  cuisine,  activités  de  vente,  caravanes)  et  de  communication (campagne  d’information,  de  sensibilisation  et  de  communication  avec  les  radios communautaires) dans les cinq régions.

RESULTATS 

L’opérationnalisation du projet vise de manière spécifique à atteindre les résultats suivants :

  1. i) La connaissance des FA par les activités de sensibilisation est assurée ;
  2. ii) La vente des FA pour un équilibrage entre les milieux rural et urbain est promue

iii)        Le réseau de distribution des FA est élargi via la participation active des LMEs (Last     Mile Entrepreneurs) et des GPFs.

Dans le cadre de ce projet, il est prévu l’introduction de 798.405 Foyers Améliorés (FA) dans les ménages au niveau des cinq régions d’intervention du projet.

COMPOSANTES  DU PROJET

Le projet se décline autour des composantes suivantes :

Composante 1 : « Distribution et vente des FA »

Composante 2 : « Communication pour le changement de comportement (3C) »

Composante 3 : « Suivi, vérification et validation »

STRATEGIE DE MISE EN ŒUVRE 

La stratégie et les modalités de mise en œuvre concernent trois niveaux :

  1. Favoriser l’accès des ménages ruraux aux FA ;
  2. ii) Créer le marché ;
  • iii) Assurer le suivi des ventes.

Pour la mise en œuvre du projet, les stratégies de vente seront bâties autour d’un partenariat avec des opérateurs locaux (ONG, GIE, GPF, LME) et sur l’identification de mécanismes de financement de substitution. Ces opérateurs locaux seront des partenaires opérationnels du projet. Ils seront choisis et formés avec le concours des autorités régionales, départementales et municipales. En prenant l’exemple des LMEs, ils seront identifiés et sélectionnés sur la base de critères en lien avec les objectifs et résultats attendus avec l’appui des ARDs, des CDEPS et des conseils communaux et départementaux de la jeunesse.

Pour bien mener les stratégies de vente et impacter positivement dans les zones d’intervention, un important volet information, sensibilisation et communication (ISC) sera déroulé dans le but de faire connaître les avantages des FA aux principales cibles. Les contenus, messages, supports et stratégies ISC, seront adaptés en fonction du contexte des régions, du zonage, des cibles, des réalités socioéconomiques avec une utilisation optimale du potentiel de chaque acteur de la chaine.

Basé sur nos expériences antérieures et avec l’appui des ONGs locales partenaires avec qui des contrats de prestations de services seront signés, une palette d’activités relatives à la « mobilisation sociale » sera déroulée doublée d’une sensibilisation-communication auprès des ménages, acteurs communautaires et institutionnels locaux (villages, quartiers, communes). Ces stratégies seront bâties en mettant l’approche du marketing social au cœur du dispositif et en s’appuyant sur la facilitation opérée par les leaders d’opinion.

CIBLES

La mise en œuvre du projet RFA vise prioritairement :

  • Les autorités municipalités
  • Société civile
    RFA